Panique chez Amougou Belinga après l’inculpation d’Ivana Essomba

Panique chez Amougou Belinga après l’inculpation d’Ivana Essomba

N Melo
by N Melo
April 14, 2022 0

panique chez Amougou Belinga après l’inculpation d’Ivana Essomba




• La justice camerounaise accuse Ivana Essomba d’être complice de l’assassinat de Bryan Fombor

• Amougou Belinga est dans la tourmente

• Les proches de l’homme d’affaire montent au créneau

Depuis quelques heures, les proches collaborateurs d’Amougou Belinga sont montés au créneau pour couvrir l’homme d’affaires d’éloges et de messages de soutien. Ces désormais connu de tous, cet exercice est organisé à chaque fois que le Zomloa des Zomloa se retrouve dans une situation difficile. On se rappelle encore de ses problèmes avec Martin Mbarga Nguele et les Beti en général. Si les lieutenants d’Amougou Belinga font parler d’eux, c’est parce que l’affaire Bryan Fombor que beaucoup croyaient classées par la justice camerounaise refait surface et l’étau se resserre sur une des proches et intimes du patron de Vision 4. Il s’agit de Ivana Essomba. Les investigations conduiraient tout droit vers le Zomloa.

Accusée de complicité d’assassinat, elle a été entendue le 12 avril 2022 avec 7 autres co-accusés et/ou complices. Pour comprendre l’implication de la fille de l’ancien président de l’équipe de football Tonnerre Kalara Club dans cette histoire macabre, il convient de préciser qu’il était attribué à cette dernière à l’époque des faits, une relation amoureuse avec l’homme d’Amougou Belinga. C’est ainsi qu’elle aurait collecté plusieurs informations compromettantes contre son amants et plusieurs hauts cadres du pays.

Avant son massacre le 05 Juin 2020 au quartier Omnisport à Yaoundé, le jeune aurait un deal avec Amougou Belinga. Il exigerait 30 millions pour ne pas diffuser une vidéo des ébats sexuels de plusieurs personnalités qu’il détenait grâce à Ivana Essomba ; sa petite copine. Selon Remy Ngono, auteur de toutes ces révélations, l’amant de l’actuelle femme de Bruno Bidjang aurait perçu 25 millions de francs CFA. Malgré cela, il maintiendrait la pression, ce qui n’a été du goût du ministre Laurent Esso qui aurait demandé à Amougou Belinga de « régler le problème ». Ce dernier à son tour confiera l’affaire à Yvana qui toujours selon Remy Ngono était une de ses petites amies.

« Il y va utiliser cette vidéo où il y avait des personnalités dont le ministre de la justice Laurent Esso et beaucoup d’autres. Il va prendre la vidéo et appeler Ernest Obama. Ernest Obama va constater cela et Bryan Fombor va dire que pour qu’il ne publie pas ça dans les réseaux sociaux, il faut qu’on lui donne 30 millions. 25 millions lui sont versés. Par la suite, il insiste auprès d’Ivana Essomba qu’il lui faut de l’argent. Entre temps, Lauren Esso était au courant que ses vidéos avec Amougou se retrouvaient dans des réseaux. Il convoque Amougou et va donc lui imposer de régler le problème. Dans le langage de la mafia, quand on te dit de régler le problème, cela veut dire tuer », a-t-il déclaré.


Le rôle trouble d’Ivanna Essomba

Selon les révélations des confrères du site d’informations Camer.be, Bryan avant sa mort, était dans une boite de nuit. Elle a reçu l’appel de sa petite amie Ivanna qu’elle a décidé de rejoindre. C’est à côte d’elle qu’il fut sauvagement assassiné. « Bien plus, l’on apprend qu’à quasiment 23 heures jeudi peu avant son assassinat, Briant Fombor Fabo était dans un night-club ( Black and White) avec ses amis, lorsqu’il a été appelé au téléphone, par sa petite amie Ivana Essomba. C’est alors qu’il a démarré sa voiture, et est allé chercher la jeune femme à Titi Garage ( quartier Essos, 5 ème Arrondissement de Yaoundé). C’était le dernier voyage de sa vie. En compagnie de sa petite amie, Briant sera sauvagement assassiné de plusieurs coups de couteau, au carrefour Omnisports », rapporte le journal avant de rappeler l’attitude étrange d’Ivanna qui a pu affronter les agresseurs de son petit ami et empêcher ses derniers de lui prendre son téléphone.

« Fils unique à sa mère, Briant Fombor Fabo, a été assassiné dans la nuit du jeudi à vendredi derniers, par des inconnus qui le suivaient de sa voiture sur plusieurs motos, et aidés de plusieurs autres motos taxis qui l’ont encerclé au carrefour Omnisports. C’est ainsi qu’à en croire des récits cohérents, Briant a reçu de hargneux et mortels coups de couteaux à la poitrine et au dos, et est mort sur-le-champ, baignant dans une mare de sang. Sa petite amie Ivana Essomba ainsi qu’elle le déclare elle-même dans une vidéo diffusée sur Snapchat , a été épargnée par les tueurs, et a même pu les empêcher de lui prendre son téléphone et ses bijoux », rapporte le média.


N Melo
NM
Leave a Reply

Your email address will not be published.

Enable Notifications OK No thanks